PIECES  DE  THEATRE  POUR  ENFANTS.

 
 

EUDOXIE  DUPUIS

 
     Cette auteure nous a laissé un ouvrage consultable et téléchargeable sur Gallica : Comédies enfantines à 2, 3, 4 et 5 personnages pour les enfants de 6 à 12 ans. Nous présentons ces comédies ici.

DE MENSONGE EN MENSONGE, comédie en deux actes et à quatre personnages.
http://theatrepourenfants.wifeo.com/mensonges.php


LA MERLETTE, drame en trois actes et à cinq personnages :
http://theatrepourenfants.wifeo.com/la-merlette.php


LE LOUP, LA CHÈVRE ET LES CHEVREAUX, comédie en un acte et à quatre personnages :
http://theatrepourenfants.wifeo.com/le-loup-la-chevre.php


LE CHAT BOTTÉ, comédie en deux actes et à cinq personnages.
http://theatrepourenfants.wifeo.com/le-chat-botte.php

L'EMPOISONNEMENT DE PIERROT, comédie en un acte et à trois personnages.
http://theatrepourenfants.wifeo.com/l-empoisonnement.php

LE NOUVEAU ROBISSON, comédie en un acte et à deux personnages.
http://theatrepourenfants.wifeo.com/robinson.php

LE PETIT CHAPERON ROUGE, comédie en deux actes et à deux personnages.
http://theatrepourenfants.wifeo.com/chaperon.php

LE PETIT POUCET, comédie en cinq actes et à huit personnages.
http://theatrepourenfants.wifeo.com/poucet.php

LE RAT DE VILLE ET LE RAT DES CHAMPS, comédie en un acte et à quatre personnages. http://theatrepourenfants.wifeo.com/rat-des-villes.php

LE VOLONTAIRE DE SEPT ANS, comédie en un acte et à quatre personnages.
http://theatrepourenfants.wifeo.com/le-volontaire.php

L'HUÎTRE ET LES PLAIDEURS, comédie en un acte et à trois personnages.
http://theatrepourenfants.wifeo.com/huitre.php


ON A SOUVENT BESOIN D'UN PLUS PETIT QUE SOI, comédie en deux actes et à quatre personnages.
http://theatrepourenfants.wifeo.com/plus-petit.php

     Voici ce qu'écrivait cette auteure :


AUX MAMANS


     Ces petites comédies, mesdames, sont destinées non seulement à être lues, mais à être jouées. C'est dans ce but qu'on les a faites très courtes et qu'on a évité, autant que possible, les monologues et les longues tirades, qui fatigueraient la mémoire des petits acteurs pour lesquels elles ont été écrites. De plus on a joint à chaque pièce des instructions détaillées concernant les accessoires, l'arrangement du salon, les mouvements et jeux de scène et la manière d'établir les costumes à peu de frais. Il va sans dire même que toutes les fois qu'on trouvera à utiliser des vêtements ou des chiffons, cela vaudra encore mieux; les enfants étant, Dieu merci, très-aisés à contenter sous ce rapport et, grâce à la fertilité de leur imagination, se faisant facilement illusion. Oh s'est efforcé enfin de dépouiller l'exécution de ces petites pièces des difficultés matérielles qui font souvent renoncer au plaisir de les jouer.


     Nous n'avons pas besoin de dire que la morale a été scrupuleusement observée, comme il doit en être dans tous les ouvrages destinés à la jeunesse ; néanmoins on s'est appliqué avec soin à ne pas la faire paraître trop raisonneuse où trop sévère. Il faut se rappeler que le but de la comédie est de châtier en riant. Cette règle est doublement obligatoire dans la comédie de salon, qui ne doit laisser dans l'esprit des acteurs, aussi bien que dans celui des spectateurs, qu'une impression agréable. D'ailleurs, si celui qui a commis une faute en était puni dans la pièce autrement que par la découverte de cette faute et par la mortification intérieure qu'il est supposé en ressentir, on s'exposerait à ne pas trouver de petits artistes pour faire le personnage qui aurait à recevoir le châtiment ou la mercuriale ; de même que, dans les théâtres forains, où se jouent des pièces militaires, on a peine à réunir assez de figurants pour représenter les ennemis c'est-à-dire ceux sur lesquels doivent pleuvoir les coups et les humiliations.


     Les enfants retrouveront avec plaisir dans ce volume leurs anciennes connaissances, le petit Poucet et le Chat Botté. Nous savons bien que la morale des contes de Perrault laisse beaucoup à désirer ; pourtant nos pères en ont été bercés et n'en valaient pas moins pour cela. Il n'y a guère de danger du reste que ces héros légendaires soient pris au sérieux par les enfants de notre temps, et ce n'est pas pour eux qu'on doit craindre les conséquences de trop de crédulité.


     Nous espérons que ces comédies seront bien accueillies de nos petits amis, auxquels nous sommes toujours heureux de faire plaisir, que, tout en contribuant à les corriger de leurs défauts, elles leur procureront une récréation agréable, doublement agréable même puisqu'ils la prendront en commun avec d'autres ; et que vous-mêmes, leurs chères petites mamans, vous passerez aussi quelques bonnes heures à chiffonner les petits costumes, à faire réciter les petits rôles et à jouir de la joie de vos enfants.

 

     Remarque concernant toutes les pièces.


    Avoir soin d'indiquer sur les programmes, qu'on distribuera parmi les spectateurs, ce qu'est censé représenter le théâtre.

 


 




Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement